rone / "Mirapolis" : press review

"The French producer is back on InFiné with his first full-length in three years."


 

 

 

"Stepping into Rone’s music is like sleepwalking through a vividly colourful dream, eventually stumbling across a strange, scintillating Megapolis of saturated light and colours."

 

 

 

 


"The twelve tracks each are in their own way a slice of life of the 'creatures' residing in an utopian city carefully built by Rone."


 

 

 

 

"Uno de los nombres más imaginativos y coloristas de la electrónica francesa de los últimos años, capaz de crear un imaginario personal tanto en lo musical como en lo visual."

 

 

 

 


Brest se présente comme une introduction en bonne et due forme. Une montée synthétique brisée nette au milieu du titre par la batterie féroce de John Stanier, génial batteur et âme sonore des non moins géniaux Battles.”


 

 

 

 

“Un titre 100 % ronien, avec une longue et sublime montée en puissance mêlant son électronique et l’acoustique des instruments, amenant à cette espèce d’explosion de saveurs electronica propre à l’artiste.”

 


 

 

 

 

 

“Avec ce nouveau titre, l'artiste démontre une nouvelle fois sa maîtrise parfaite – qui est aussi l’un de ses points forts – des couples mélodie et grosse ligne de basse, calme et puissance.”

 

 


 


 

“Un track qui ne fâchera personne (et surtout pas les fans du garçon), qui prend son temps avant d’exploser, et qui fait vaciller dans l’air cette electronica douce et brutale, organique et électronique, mentale et sensorielle”